Accueil / 2 000 ans d’entreprise générale

2 000 ans d’entreprise générale

Qu’est-ce qu’une entreprise générale ?


L’entreprise générale (ou EG) est une appellation utilisée en France dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. Comme son nom l’indique, l’entreprise générale est reconnue pour sa capacité à proposer à ses clients une approche globale de l’acte de construire. Elle a pour particularité de livrer un ouvrage « clé en main », dans un délai déterminé et pour un prix fixé contractuellement dont elle se porte garante. Celle-ci assume, en effet, la responsabilité de la qualité, du délai et du coût de l’ouvrage. L’entreprise générale travaille avec le concours de nombreux acteurs et corps de métier, dans chaque spécialité du secteur du BTP, et assure leur coordination sur le chantier

La construction dite en « entreprise générale » a été définie officiellement dès 1992 par la Fédération de l’Industrie européenne de la Construction (FIEC), comme  « une entreprise qui exerce, avec une compétence reconnue, une ou plusieurs des spécialités de la construction, qui assure la livraison d’un ouvrage, toutes fonctions et techniques assemblées, conforme et en état d’achèvement pour un prix avec des performances et dans un délai déterminés par un contrat correspondant à différentes formes d’entreprises. »

L’entreprise générale, un concept ancien

L’histoire des techniques de construction des ouvrages de bâtiment et de génie civil, celle de la formulation du ciment puis du béton, ainsi que l’histoire du développement des entreprises générales françaises de bâtiment et des travaux publics, ne sont pas des sujets usuels en histoire. Pourtant, peu de pays ont autant contribué que la France à l’histoire technologique de la construction.

Une idée reçue persistante est que le modèle de l’entreprise générale serait récent. Il n’en est rien. Ce modèle existait déjà à l’empire romain ! Il a notamment permis la construction de 25 000 Km de voies carrossables, de ponts antiques, des théâtres et des arènes (les arènes de Nîmes), ainsi qu’un réseau de quatre voies en Gaule reliant Lyon, Saintes, Marseille, le Rhin et la mer du Nord (la via Agrippa). Durant l’empire romain, les entreprises générales ont permis de doter les villes d’un accès à l’eau via la construction de nombreux aqueducs et thermes.

Voie Romaine Lyon et Arènes de Nîmes © Archives EGF
Canal de Suez © CCO Domaine public et Pont de la Concorde © Jebulon Wkipedia

Le vocable d’entrepreneur général, en tant que tel, apparaît au XVIIème siècle en France, une époque caractérisée par l’avènement de constructeurs de travaux publics, d’équipements militaires, de canaux et de palais. Mais c’est surtout au XIXème siècle que les EG deviennent des acteurs majeurs de la révolution industrielle, tant dans la construction des chemins de fer que dans la modernisation des villes. On voit apparaître à cette époque des sociétés généralistes de construction métallique qui réalisent des infrastructures et des bâtiments en France et à l’étranger, dont beaucoup existent encore et certaines sont connues dans le monde entier (la Tour Eiffel, le canal de Suez pour n’en citer que deux).

De fait, les entreprises générales ont traversé les siècles et apporté de nombreuses innovations : le ciment artificiel, le béton armé, les locomotives mixtes, les tunnels, etc.

Construction de la station de métro Hôtel de Ville Paris © Paris Musées – Musée Carnavalet et Tour Eiffel © Archives EGF
Percement du boulevard Haussmann en 1925 © Agence Meurisse et rue de Rivoli © Jean-Christophe Windland Wikipedia

Pour aller plus loin : découvrez en images l’histoire de la construction en béton

200 ans d’histoire de la construction en béton
Retour en images sur l’histoire du béton depuis deux siècles, des pionniers et des inventeurs du béton, aux récentes résilles architecturales en béton, façonnées grâce au béton fibré à ultra haute performance, qui a permis la création de bâtiments remarquables tels que le MuCEM de Marseille.

Un modèle européen

Plusieurs pays pratiquent la construction « clé en main », notamment en Europe (Espagne, Italie, Belgique, etc.). Le modèle français repose sur l’association d’une ingénierie technique de conception et des équipes performantes de construction, que ce soit pour des ouvrages courants ou exceptionnels. Ce modèle s’oppose à la filière anglo-saxonne, qui est basée sur la séparation absolue entre ingénierie et constructeurs, et qui ne favorise pas la prise de risques et l’innovation. Parce qu’elle est garante du résultat final, l’EG française améliore sans cesse la pertinence de ses méthodes, l’acuité de ses savoir-faire et l’efficacité de sa coordination.

Grande Arche © Arthur Weidmann Wikipedia et Construction de la Grande Arche © DR Bouygues

l’ENTREPRISE GÉNÉRALE, à l’origine d’un trés grand nombre de monuments et réalisations remarquables


La liste des grands monuments et réalisations emblématiques construits en France, mais aussi à l’étranger, par les entreprises générales du syndicat est longue. En voici quelques-uns :

EN IMAGES : deux opérations emblématiques réalisées par des entreprises générales


La rénovation de Grande Arche de la Défense en images
Symbole du quartier d’affaires de la Défense, la grande arche est une œuvre architecturale majeure du patrimoine français, fruit de l’ingénierie française associée à l’imagination féconde de l’architecte danois Johann Otto Von Spreckelsen. Cette œuvre monumentale, inaugurée en 1989 lors du bicentenaire de la Révolution française, a été construite comme un pont élevé à 110 mètres de hauteur. Elle repose sur 12 piliers, qui s’enfoncent à 30 mètres de profondeur, pour supporter ce géant minéral de 3000 000 tonnes. Son toit représente un plateau d’un hectare ! Elle a été désaxée de six degrés et demi, comme la pyramide du Louvre, pour se voir de face en trois dimensions.

Le Palais de Justice de Paris
Revivez en accéléré la construction de cet ouvrage exceptionnel : c’est le 1er immeuble de grande hauteur construit dans la capitale depuis la tour Montparnasse ! Le projet, conçu par le grand architecte Renzo Piano, a comme particularité ses “tailles de guêpe”, situées aux étages 9, 19 et 29. Ces structures en biseau, qui cassent la verticalité du bâtiment, ont représenté un défi technique pour les équipes du constructeur. La présence de terrasses arborées à ces mêmes étages différencie également la cité judiciaire d’une tour ordinaire de bureaux. Le Tribunal de Paris est un bâtiment à haute performance énergétique : 25 % d’énergies renouvelables, 25 % des eaux pluviales retraitées et une consommation énergétique de 25% inférieure à la réglementation. Cet édifice est le plus grand tribunal d’Europe et une référence en matière de consommation énergétique pour un immeuble de grande hauteur.

les publications

101 EPOPÉES DE LA CONSTRUCTION FRANÇAISE

Ce livre, par doubles pages très illustrées, nous fait découvrir une centaine d’ouvrages emblématiques illustrant le patrimoine architectural de la France du point de vue des performances de la construction. Voies romaines et châteaux forts, célèbres ponts de très grande portée tout récemment construits et grandes réalisations urbaines, routières, portuaires, etc… c’est dans une perspective de popularisation des techniques de construction que les auteurs dévoilent les défis qu’ont su relever architectes, ingénieurs et constructeurs.

Disponible sur le site des éditions Eyrolles. Cliquez ici pour le télécharger : Editions Eyrolles

HISTOIRE DE LA CONSTRUCTION – VOLUME 1 DE LA GAULE ROMAINE A LA REVOLUTION FRANÇAISE

Cet ouvrage de référence nous raconte l’histoire de la construction en France. Des voies romaines jusqu’aux villes entières que l’Ancien Régime nous a léguées, les auteurs font revivre sous nos yeux les chantiers d’autrefois et nous révèlent comment furent édifiés d’innombrables bâtiments de toute nature et de toutes dimensions dont, par exemple, ces ponts et ces canaux si bien faits qu’ils sont toujours en service aujourd’hui.

Disponible sur le site des éditions Eyrolles. Cliquez ici pour le télécharger : Editions Eyrolles

HISTOIRE DE LA CONSTRUCTION – VOLUME 2 MODERNE ET CONTEMPORAINE EN FRANCE 

Les prouesses architecturales de notre XXIe siècle reposent sur des inventions dont beaucoup remontent aux deux siècles précédents. On les doit aussi à la témérité des ingénieurs et des constructeurs qui les ont mises en œuvre. En voici l’histoire.

Disponible sur le site des éditions Eyrolles. Cliquez ici pour le télécharger : Editions Eyrolles

Les Entreprises Générales De France Du Batiment Et Des Travaux Publics

EGF est l’organisation professionnelle des entreprises générales qui livrent des ouvrages « clé en main ». Créé en 1903 pour promouvoir le matériau béton, elle a depuis élargi ses activités à tous les sujets et activités qui conditionnent la vie et le progrès des entreprises générales.
EGF fonctionne grâce à ses entrepreneurs impliqués dans des instances nationales et régionales. Ses adhérents regroupent sur le territoire un millier d’entreprises de tailles très différentes, de la PME au grand groupe en passant par les ETI.
Les EG totalisent 20 Mds d’€ de CA environ en France et près de 100 000 collaborateurs dans l’hexagone.
Grâce à leurs compétences en ingénierie, les entreprises générales peuvent travailler en amont et en aval des projets pour optimiser les budgets, sécuriser les réalisations, s’engager sur des résultats et de la performance au travers des contrats globaux , mais aussi en RSE.
Signataire d’un Pacte RSE depuis 2018, les entreprises du syndicat s’engagent à :
– veiller à construire durable et responsable
– dynamiser l’économie locale et soutenir l’emploi de proximité
– maintenir un rythme soutenu d’embauches
– développer des heures d’insertion dans leurs marchés,
– associer tous les acteurs du chantier pour le progrès social
En conclusion : mettre l’homme au coeur de leurs préoccupations.

Configuration des cookies

Lorsque vous visitez notre site, EGF est amené à utiliser des cookies à des fins de fonctionnement, d’amélioration de la performance de notre site, d’analyses statistiques et de partage du contenu sur les réseaux sociaux. Vous pouvez à tout moment activer ou désactiver les cookies.

 

Cookies nécessaires :

Il s’agit des cookies nécessaires au fonctionnement de notre site et de nos services, qui vous permettent d’utiliser les principales fonctionnalités de notre site. Ces cookies sont automatiquement déposés lors de la première visite sur notre site et ne peuvent pas être désactivés.

Cookies statistiques

  • Désactiver
  • Activer

Il s’agit des cookies qui permettent de mesurer la fréquence et le volume d’utilisateurs de notre site afin d’améliorer le fonctionnement et les performances de notre site et de nos services

Cookies réseaux sociaux

  • Désactiver
  • Activer

Il s’agit des cookies qui permettent de partager du contenu sur les réseaux sociaux