Accueil / Actu Partenaire

Marché global de performance à paiement différé : les premières opérations se précisent

L’amphithéâtre du conseil régional Sud PACA

La récente rencontre régionale de pédagogie sur le marché global de performance à paiement différé qui s’est tenue à Marseille le 17 mai a permis d’en savoir un peu plus sur les tous premiers MGPE-PD qui s’annoncent et d’obtenir des précisions pratiques sur la mise en œuvre de ce nouvel outil contractuel.

Thomas Cazenave, le ministre délégué au budget, avait une fois de plus fait le déplacement pour vanter les mérites du MGPE-PD, pensé pour accélérer les opérations de rénovation des bâtiments publics : « La rénovation des bâtiments, c’est le chantier du siècle. Mais comment faire pour accélérer un chantier très couteux ? Nous avons une dette publique, mais aussi une dette climatique. Comment y faire face ? L’une des réponses c’est précisément l’innovation portée par le tiers financement qui apporte de l’investissement privé pour porter un enjeu majeur climatique », a-t-il rappelé à la tribune du conseil régional Sud PACA. Un message entendu par la ville d’Orléans qui a en effet décidé d’y recourir pour des travaux d’isolation et l’installation de pompes à chaleur dans un groupe scolaire. D’un montant de 2 millions d’euros, cette opération confirme le fait que ce nouvel outil contractuel n’est pas réservé qu’aux chantiers d’ampleur. 

Thomas Cazenave, ministre délégué aux Comptes publics, est venu vanter les mérites du MGPE-PD dans l’enceinte du conseil régional

Aller vite, contrôler la performance, étaler l’investissement sur un longue période

L’université d’Aix-Marseille est la deuxième personne publique dont on sait officiellement qu’elle compte se lancer dans un MGPE-PD. Invitée à la tribune, Ségolène Durand, la directrice du développement du patrimoine immobilierde l’université, est venue présenter le projet du campus Saint Jérôme, devant un auditoire d’une cinquantaine de collectivités locales. Composé de 53 bâtiments sur une surface de 800 000 mètres carrés, ce parc vétuste datant des années 60 sera rénové en marché global de performance énergétique avec tiers financement. L’université est actuellement en pleine phase d’étude de faisabilité pour préparer cette opération dont le montant devrait avoisiner les 100 millions d’euros. Qu’il s’agisse d’Aix-Marseille ou d’Orléans, l’objectif est le même : aller vite, contrôler la performance énergétique et étaler l’investissement sur un longue période. Pour Ségolène Durand, le MGPE-PD a pour intérêt de pouvoir agir massivement sur le long terme et de profiter d’économies d’énergie qui se répercuteront sur la dépense d’investissement. Ce nouveau marché permet par ailleurs de traiter une opération globalement. L’université prévoit ainsi de démolir des bâtiments, d’en rénover d’autres et d’optimiser les surfaces libérées pour les valoriser. Ce nouvel outil contractuel revêt aussi pour intérêt, selon la directrice, d’apporter un confort aux usagers en un temps record, avec un paiement différé.

Philippe Mazet, DG d’EGF, était présent à la tribune, en compagnie notamment de Ségolène Durand, directrice du développement du patrimoine immobilier de l’Université Aix-Marseille

La rénovation énergétique ne concerne pas que le remplacement de matériaux

Présent également à la tribune, Jean Bensaïd, le directeur de Fin Infra a apporté quelques précisions intéressantes. Pour commencer, il a rappelé clairement que les travaux qui ne relèvent pas spécifiquement de la performance énergétique du bâtiment peuvent être inclus dans un projet, dès lors que l’objet du marché n’est pas changé. La rénovation énergétique des bâtiments ne concerne donc pas que le remplacement de matériaux et/ou d’équipements. Elle peut aussi conduire à repenser globalement le bâtiment pour le rendre plus performant en prenant en compte des aspects connexes à la rénovation.

Tous les avantages du PPP sans les contraintes

Le patron de Fin Infra est même allé jusqu’à dire que la partie connexe à la rénovation pourrait dépasser en valeur celle des travaux relevant spécifiquement de la rénovation. Cette affirmation reste à prendre avec prudence, mais la remarque révèle l’état d’esprit de Bercy qui entend faciliter autant que faire se peut le recours au tiers financement. Pour conclure, Modeste Marqués, avocat associé au cabinet GB2A, a résumé en quelques phrases le dispositif : « Avec le MGPE-PD, on a tous les avantages du PPP sans les contraintes, et sur une durée plus longue que le MGP classique, avec une étude préalable bien plus souple. On facilite les petits projets, sans notion de seuil, mais avec un lissage de l’investissement sur une durée longue. La collectivité locale ne commence à payer qu’à réception des ouvrages. Il y a une vraie logique de performance dans la durée. » Y’a plus qu’à…

© EGF

Les Entreprises Générales De France Du Batiment Et Des Travaux Publics

EGF est l’organisation professionnelle des entreprises générales qui livrent des ouvrages « clé en main ». Créée en 1903 pour promouvoir le matériau béton, elle a depuis élargi ses activités à tous les sujets et activités qui conditionnent la vie et le progrès des entreprises générales.
EGF fonctionne grâce à ses entrepreneurs impliqués dans des instances nationales et régionales. Ses adhérents regroupent sur le territoire un millier d’entreprises de tailles très différentes, de la PME au grand groupe en passant par les ETI.
Les EG totalisent 20 Mds d’€ de CA environ en France et près de 80 000 collaborateurs dans l’hexagone.
Grâce à leurs compétences en ingénierie, les entreprises générales peuvent travailler en amont et en aval des projets pour optimiser les budgets, sécuriser les réalisations, s’engager sur des résultats et de la performance au travers des contrats globaux , mais aussi en RSE.
Signataire d’un Pacte RSE depuis 2018, les entreprises du syndicat s’engagent à :
– veiller à construire durable et responsable
– dynamiser l’économie locale et soutenir l’emploi de proximité
– maintenir un rythme soutenu d’embauches
– développer des heures d’insertion dans leurs marchés,
– associer tous les acteurs du chantier pour le progrès social
En conclusion : mettre l’homme au coeur de leurs préoccupations.

Photo : © Cyrille Dupont/Eiffage

Configuration des cookies

Lorsque vous visitez notre site, EGF est amené à utiliser des cookies à des fins de fonctionnement, d’amélioration de la performance de notre site, d’analyses statistiques et de partage du contenu sur les réseaux sociaux. Vous pouvez à tout moment activer ou désactiver les cookies.

 

Cookies nécessaires :

Il s’agit des cookies nécessaires au fonctionnement de notre site et de nos services, qui vous permettent d’utiliser les principales fonctionnalités de notre site. Ces cookies sont automatiquement déposés lors de la première visite sur notre site et ne peuvent pas être désactivés.

Cookies statistiques

  • Désactiver
  • Activer

Il s’agit des cookies qui permettent de mesurer la fréquence et le volume d’utilisateurs de notre site afin d’améliorer le fonctionnement et les performances de notre site et de nos services

Cookies réseaux sociaux

  • Désactiver
  • Activer

Il s’agit des cookies qui permettent de partager du contenu sur les réseaux sociaux